AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Gun Jeager

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PUF : mlp.kaos
ECRITS : 739

+ d'infos
Relations:
avatar
Gun Jeager
Modératrice

MessageSujet: Gun Jeager   Lun 21 Juil - 4:34



Gun Jeager

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


ALIAS - Gun SEXE - Bigenre (Masculin) ÂGE - Variable ORIENTATION SEXUELLE - Bisexuel (Aromantique) MÉTIER - Squatteur illégal

D'AUTRES IMAGES - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
JE SUIS - l'incube - croyance médiévale d'origine latine

Du latin « incubus » signifiant « couché sur ». Son équivalent est le succube ( « qui couche sous » ). À la base un mythe né des visions entrevues pendant un cauchemar, les théologiens chrétiens, eux, font de l'incube un avatar du diable; une sorte de démon cornu se nourrissant de la luxure des humains (et humanoïdes confondus).

POUVOIR -
Comme sa nature d'incube le force à devoir réaliser les désirs les plus profonds d'une personne, il va de soi que la maîtrise de la métamorphose lui soit crucial.

Cette maîtrise, cependant, Gunthaer ne la possède pas - du moins, pas entièrement : plutôt que de pouvoir changer d'apparence à volonté, il n'est capable d'usurper que celle des individus qu'il a croisé dans sa vie. Sa transformation l'affecte jusqu'aux moindres détails de son anatomie, afin de correspondre au détail-près de sa victime - pour autant qu'elle soit humaine (ou humanoïde, mais il ne peut usurper d'appendice supplémentaire que des cornes ou une queue, respectivement).

Un bien beau pouvoir, me diriez-vous, seulement complètement honteux venant d'une créature se nourrissant de luxure. Difficile de se nourrir convenablement, lorsqu'on est incapable de satisfaire pleinement son gagne-pain.

PHYSIQUE

Bien qu'il s'agisse d'un homme dans le début de la trentaine, touchant presque le mètre quatre-vingt, la jeunesse et la santé se reflète dans tout son corps : de type mésomorphe, Gun entretient la souplesse de son corps en dansant - qu'il s'agisse de danser sur une piste, de danser dans un club ou de danse privée - maintenant un poids se situant autour de 63 kilos.

Quant à son visage, autant dire qu'il plaît à l’œil: son front est de forme ovale, caché derrière les mèches coupées à mi-longueur de ses cheveux blond platine qui encadrent son visage; sa mâchoire, carrée, s'évase jusqu'à son menton de forme triangulaire; son nez est long et étroit, osseux, au lobule pointu et anguleux; ses oreilles sont légèrement décollées vers l'extérieur, visibles de face, le lobe est court et droit, comme si on l'avait coupé au ciseau; ses yeux, qui tombent légèrement sur les côtés, sont d'un bleu sarcelle pétillant, reflétant son caractère lubrique et malin; et lorsque ses lèvres s'entrouvrent, un sourire cuspide se révèle derrière, suffisant, carnassier, fourbe.

Bien sûr, tout ces artifices font partie de sa forme d'emprunt. Sa Vraie forme comporte quelques différences, dans le teint, dans le rachis, sur la tête, et dans les yeux.

D'abord, le teint : plutôt que d'adopter un teint basané qui bronze bien au soleil, la couleur de sa chair est rouge de sang. Il va sans dire : le rouge provient de l'afflux du sang dans toutes les parties de son corps, qui existe dans un état de constante hyperémie. En plus de dégager de la chaleur, le "rouge", donc, n'est pas un signe de santé, mais un signe d'appauvrissement, preuve de sa malnutrition.

Puis, le rachis. Respectant l'iconographie démoniaque, le bassin de Gunthaer se prolonge par une longue queue se terminant en pointe. Cette queue très légère se mouve de la même manière qu'un serpent : elle se courbe et se recourbe, elle se dresse de stupeur, elle bat sauvagement l'air au moindre signe d'excitation, bref, c'est un appendice mobile qui permet de traduire les intentions de son possesseur.

Pour ce qui est de la tête, ni la forme, ni les cheveux et ni les traits du visage ne changent. En fait, c'est quelque chose qui s'ajoute. Sous forme d'incube, sa tête est sertie de deux cornes de chaque côté de la tête, un peu au dessus des tempes. À la place de les avoir courtaudes, comme celles d'un bouc, les siennes sont longues, droites et effilées, se recourbant au deux-tiers et se torsadant au bout.

Enfin, les yeux : la cornée de ses yeux d'incube, au lieu d'être transparente comme celle des humains, est complètement noire et bloque l'excès de lumière dans son oeil. Ainsi, ses yeux sont sensibles au moindre changement de luminosité, et deviennent presque inutiles dans l'obscurité. C'est un peu comme porter des lunettes en verre fumée en tout temps : ils protègent bien du soleil, mais pour ce qui est de voir la nuit...

Tout dépendant quelle forme il revêt, Gunthaer possède un éventail de styles vestimentaires différents. Il y a derrière les vêtements toute une mentalité s'apparentant à son taux d'appétit. Lorsqu'il n'a pas envie d'être remarqué par les autres, il porte des vêtements décontractés et confortables ; à l'inverse, lorsqu'il a faim, il revêt plutôt des morceaux élégants et esthétiques, qui visent à plaire à l'oeil de ceux qui regardent.

Pourquoi se vêtir ? À cause du mystère qui aiguise la tentation : celui qui s'habille a un corps tout de suite plus mystérieux que celui qui s'exhibe, et par conséquent, plus désirable.


PSYCHOLOGIE

Insouciant - Détaché - Téméraire - Débrouillard - Imprudent - Séditieux - Opportuniste

Le fait de pouvoir usurper l'apparence des autres ne signifie pas d'avoir la capacité de les imiter complètement. Comme n'importe qui, Gunthaer possède des tics, des manières et des habitudes bien encrées dans ses mœurs, se dévoilant même parfois à son insu : il passe sa main dans ses cheveux par ennui, repousse ses mèches par énervement, écrase sa main sur son visage par exaspération, prend sa tête entre ses mains crispées de désespoir...
En plus d'avoir développé les symptômes d'une prosopagnosie, Gunthaer possède ce qu'on appelle une intelligence kinesthésique, c'est à dire qu'il apprend, découvre et se remémore des faits par l'entremise du toucher. Ainsi, il est plus à même de reconnaître quelqu'un en lui faisant une accolade, que de se rappeler de son nom ou de reconnaître les traits de son visage : en effet, Gunthaer est incapable de reconnaître des visages familiers - qu'il s'agisse de gens de sa famille, d'amis, proches, conquêtes ou parfaits étrangers. Cet élément influence directement l'intérêt qu'il porte aux autres : comme il ne reconnaît personne, Gunthaer ne ressent aucun besoin de s'attacher. Plus encore, il n'éprouve aucun inconfort à se mêler aux autres.

En d'autres mots, son détachement fait de lui quelqu'un qui n'a pas froid aux yeux. Un peu séditieux sur les bords, l'unique raison qui pousse Gunthaer à exister est de divertir son esprit, qui est encré dans la morosité qu'est le quotidien. Comment échapper à la morosité du quotidien ? Il n'y a pas de bonne réponse, mais soyez assurés que Gunthaer puisera de toute la créativité du monde afin d'y remédier. Lubrique mais taquin, sa propension au plaisir est alimentée non seulement par sa prédominance sensorielle (ainsi que sa tendance à porter les choses à sa bouche - doigts, petits objets, etc.), son désir de se nourrir (c'est un incube, après tout!), mais aussi par l'exaltation qu'il ressent lorsqu'il est rejoint par d'autres dans ses jeux.

Ceci fait de lui un être particulièrement fourbe, chaotique, sur qui il est impossible de compter ou presque. Comme un bateau qui navigue sans boussole, vacillant d'un endroit à l'autre. Mais qu'il y a-t-il de mal à un peu de chaos, après tout ?

« A little chaos is what keeps the world spinning ! »

HISTOIRE
Antécédents:

Le saviez-vous? Les démons n'ont pas de nombrils. Ceci vient du fait qu'ils ne naissent pas d'une mère, mais du Diable, ou, dans certains écrits, de Dieu.
Gun n'est ni né du Diable, ni né de Dieu. En fait, Gun n'est même pas né Gun : Il est né d'une mère, fils d'un père et frère d'un aîné, au sein d'une grande maison pas si grande, dans la ville de Baltimore, au Maryland. Une bien belle maison: avec la télé, une voiture, et le reste. Une bien belle maison, avec ses bien beaux secrets.
Malgré la télé, la voiture, et le reste, la dette de la famille état si grande qu'ils peinaient à faire vivre le nouveau-né. C'est cette dette qui poussa huit ans son aîné à commencer à tremper dans des histoires pas toujours légales.

Sa ténacité porta ses fruits et permit au nouveau-né de grandir enfant.

Enfant, le nouveau-né - son nom n'a aucune importance - apprit les rudiments de la vie. Il les apprit à l'école, chez ses pairs, et auprès de son frère - maintenant adolescent. Son frère lui appris des leçons - les leçons n'ont aucune importance - et lui inculqua des valeurs - ces valeur n'ont aucune importance - et lui enseigna ses savoirs - ces savoirs n'ont aucune importance.

Lorsque le nouveau-né rendu enfant toucha l'adolescence, les problèmes commencèrent. C'est bien connu, la puberté amène toutes sortes de changements : la voix qui mue, l'apparition de poils, une plus forte concentration d'hormones, la peau qui prend une couleur rouge, l'apparition de bosses de chaque côté de la tête, le prolongement du rachis... Bref, tout ce qu'un adolescent moyen doit vivre pour devenir adulte. Ou un démon. Bien vite, son aîné - rendu adulte - compris que quelque chose clochait et décida de remédier au problème.

Sa ténacité porta ses fruits et il tua l'adolescent.

Dans sa mort, le défunt ressenti un étrange malaise : celui de se sentir encore en vie. Et vivant, il l'était: malgré sa peau devenue rigide (rigor mortis), ses lèvres devenues pourpres (anoxie) et la sensation que quelque chose lui avait poignardé l'abdomen (un couteau planté dans son abdomen), le défunt se voyait capable de se mouver comme s'il avait encore été vivant. Alors il retira le couteau planté dans son abdomen, s'assied pour retrouver ses repères et s'en fut.

Plutôt que de rentrer chez lui, le défunt fut repêché par d'autres défunts, qui comme lui, avaient la peau rouge et des bosses proéminentes sur leur front. Seulement, les leurs étaient beaucoup plus imposantes que les siennes: on aurait dit des cornes. Comme lui, ils étaient devenus des démons à l'adolescence, et comme lui, leur alimentation dépendait des autres.
Les démons, pour ainsi dire, lui apprirent qu'ils devaient se cacher pour deux raisons : la première était pour revêtir une apparence désirable pour le commun des mortels ; la deuxième était pour éviter de se faire retrouver par la société BadStories. La première raison justifiait l'importance de pouvoir changer d'apparence. La deuxième, à quitter régulièrement l'endroit où ils nichaient.

Lorsqu'il toucha à sa maturité, Gun n'était pas encore Gun. Il était tour à tour Louiza, Noshipo, Andrew, Marika, Céline... N'étant capable que de se transformer en personnes réelles, sa nourriture se voyait beaucoup moins riche que celle de ses pairs, qui eux, pouvaient incarner sans difficulté le fantasme de leurs partenaires. Quel raté.

Un incube raté menant une vie dénuée de sens.

Frustré (et affamé), l'affamé frustré tourna le dos à ses pairs afin de pouvoir tirer parti de quelque chose de plus intéressant. Se retrouvant sans pairs et sans repères, il se mit à explorer un endroit à l'autre, cherchant à satisfaire sa curiosité vorace en côtoyant nombre d'individus peu côtoyables et en nichant à leurs côtés. Il fut tour à tour familier d'un musicien - il apprit à jouer de la guitare - familier d'un voyou - il apprit à tuer - et familier d'une femme au foyer - il apprit à s'épancher sur les problèmes d'autrui.

Gunthaer devint Gunthaer lorsqu'il entendit de nouveau quelqu'un parler de BadStories - et de la ville de Sweetdreams. Dans la ferme intention de se désennuyer, il prit la place de son amant, s'assurant d'être le seul titulaire de ses cartes, de son nom et de son visage, et partit.

Plutôt que d'emménager proprement dans la ville, il s'y infiltra. Une tâche facile, considérant sa capacité d'usurper l'identité des autres. Pour le reste, il n'eut aucun mal à parasiter un endroit: après une rencontre fortuite avec Maître Renard, pendant une nuit étoilée, il devint son familier. En plus d'avoir un endroit où habiter - et, au vu des habitudes d'Elvio, où se nourrir - il profita aussi de l'infinie sagesse de Renard pour s'informer au sujet de la ville et ses attractions. Il apprit à se méfier de la société de Bad Stories, des Incarnations, du Blue Strike...

Après avoir constaté de Sweetdreams qu'il s'agissait d'une ville trop calme, Gunthaer a décidé d'y semer la pagaille : jour après jours, tout en revêtant des formes différentes, Gunthaer crée toutes sortes d'idées rocambolesques pour se divertir lui, et divertir les foules. Une bonne façon de tuer le temps, en attendant de trouver quelque chose de mieux à faire.



+ D'INFOS SUR VOUS...

PUFF - mlp.kaos
COMMENT NOUS AS-TU TROUVÉ ? -
Darling it's better
down where it's wetter
Take it from meee

CODES DE VALIDATION - Keyy ! Par Dixie
UNE PETITE PUNCHLINE ? -


Dernière édition par Gun Jeager le Dim 31 Aoû - 7:18, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PUF : Sheela.
ECRITS : 382
Age : 19
Localisation : Sous l'océaaaan... ♪

+ d'infos
Relations:
avatar
La petite Sirène
Maladroite™

MessageSujet: Re: Gun Jeager   Lun 21 Juil - 21:26

Tout est okaaay, je valide I love you

Je t'invites juste à aller te faire recenser [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et tu peux aller Rp :B

______BADSTORIES___________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
(c) Dixie.

Crystal Howard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Gun Jeager

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Frank Jeager

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once upon a (bad) time :: Gestion de la communauté :: Validés :: Incarnations-




Nos Amigos !