AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L Y R A

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PUF : Phibula
ECRITS : 24
Localisation : Le bar Les Trois Ours

+ d'infos
Relations:
avatar
Lyra
Blanc-Bec

MessageSujet: L Y R A   Dim 11 Mai - 9:51


Lyra


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] © IXsln



ALIAS - Gamine, Esclave, Souillon, Princesse ... etc SEXE - Féminin ÂGE - 17 ans environ ORIENTATION SEXUELLE - Hétérosexuelle MÉTIER - Séquestrée au bar "Les Trois Ours"

POUVOIR - Inconnu

ORIGINE - Fille du Maire dans les Contrées de Boucle d'Or

RELATIONS - En fait, tu ne connais que la population qui fréquente le Bar. Et pour toi, c'est déjà bien assez.
    Papa Ours : Il te terrorise, t'inquiète. Il te bat, alors comment l'aimer ? La haine gronde en toi. Malgré cela, tu reste soumise car tu es terrorisée par lui. Pour toi, c'est le pire au monde, le Méchant.

    Maman Ours : Elle se montre moins dure, mais reste affreusement méchante, selon toi. Elle te bat également et c'est elle qui t'enferme dans la cellule. Elle se trouve être au final tout aussi horrible que Papa Ours, alors c'est la Méchante.

    Bébé Ours : Tu l'aime bien mais en même temps, tu le crains car c'est le fils des Ours. Tu es en fait assez mitigée à propos de lui. En tous cas, il est guère mieux loti que toi : tu compatis.

    Shakka : Aaah, Shakka ! Personne n'est mieux que lui, car Shakka est gentil ! C'est pour toi un preux chevalier, un protecteur, ton unique ami également. Vraiment, tu l'adore !

    Les clients : Tout dépend du quel. La plupart se montre odieux, violents, captivés par ton corps. Ceux-là, tu les tiens en horreur. Puis il y a ceux qui essaient un peu de te rassurer, de t'aider. Tu as confiance en eux, malheureusement ils sont rares. Enfin, il y a le reste : souvent les plus jeunes, gais, de bonne humeur. Tu les admire mais tu ne te mêle pas à eux.


Physique

Tu es commune, ni très jolie, ni laide. Tu es de ces jeunes filles qui attirent le regard sans qu’on sache pourquoi mais qui sera vite oubliée. Peut-être qu’avant tu captivais. Mais plus maintenant.

Tu n’es pas très grande, sans beaucoup de formes. On croirait voir en toi un enfant et non pas une adulte. Ton visage pâle, sans maquillage, sans attrait, n’est que trop rarement illuminé par un sourire. Heureusement, tes grands yeux vert d’eau ombrés de cils fins s’en chargent. Malgré tout, aucune étincelle de joie ne pétille dedans. Cependant, grâce à eux et à tes joues roses, on voit que tu n’es pas faite de cire. Mais on aurait pu le croire.

Tes cheveux roux et bouclés encadrent le tout. Ils ondulent sur tes épaules, tombent jusqu’au creux de tes reins. Jamais tu ne leur fais l’affront de les relever dans une coiffure plus sophistiquée que ces cheveux détachés. Ils sont bien assez beau comme ça. Pourtant, quelque chose ne va pas. Ces derniers temps, des mèches noires et raides se mêlent aux boucles rousses. Que viennent-ils faire là ? Tu n’en sais rien, ou du moins tu ne le dis pas. Ta chevelure a l’air d’avoir toujours été comme ça. Mais ce n’est pas le cas.

Ta peau est marquée de bleus, de cicatrices, de traces et de marques. Tu n’as pas la peau des Princesses, tu as celle de ta condition actuelle : la séquestration te blesse, tant physiquement que moralement. Quelques taches de rousseurs parsèment ton dos, tiennent compagnie aux stigmates que tu porte sans te plaindre. Un grand nuage brun s’étend du bas de ton échine au sommet de ta cuisse. Il s’enroule autour de toi. Pour lui, nul n’est responsable. C’est uniquement ta tache de naissance. Le tout est caché par ta robe, par ces vêtements aussi abimés que ton corps. Mais tu subis sans jamais en parler coups et paroles, cadeaux empoisonnés.

Tes habits ne sont que des haillons. Ils ne te mettent pas en valeur. Ils sont sales, déchirés, abimés. Ils sont fait pour des souillons, pas pour toi. Leurs couleurs sont ternes. Ils ne vont pas avec toi. Ils vont juste avec l’expression triste que tu arbore. Comme tout en toi, ils sont une énigme. Tu es jolie. Mais tu les porte.


« Lyra n’est plus ce qu’elle était. Elle s’enlaidit avec le temps. Foutu Shakka. » — Maman Ours
Psychologie

En quelques mots: Calme - Candide - Optimiste - Soumise - Franche - Honnête

Assise au fond du bar, tant que tu ne bouge pas, on ne te voie pas. Même quand tu circules entre les tables, un plateau ou un chiffon à la main, tu n’es guère plus qu’une ombre. Tu es discrète. Trop discrète. On ne te remarque pas, on ne remarque pas ton teint pâle, ton sourire craintif, tes gestes tremblants. Les seules fois où l’on fait mine de t’apercevoir, ce n’est que pour te commander encore une boisson d’une haleine déjà chargée de vapeurs d’alcool ou pour te siffler un ordre entre des dents serrées. Et pourtant, alors que les seuls mots qui te sont adressés ne sont que des corvées et des contraintes, tu continue à t’exécuter, ce faible sourire triste toujours plaquée sur ton visage. Tu enchaines les taches sans te plaindre, sans rien dire, en laissant les coups pleuvoir sur toi. Soumise, crachent-ils sur ton passage. Et ils ont raison. Tu ne fais qu’obéir, sans jamais te rebeller. Oh, parfois, tu pleure, mais en silence. Parfois la colère bouillonne en toi quand ils vont trop loin. Mais tu continue de te conformer aux ordres sans rien laisser paraître de tes émotions.

Quand on te pose une question, tu réponds franchement, en toute honnêteté. Mais la peur au ventre. Tu as peur de faire une faute, de te tromper, de te montrer insolente. Chaque mot est pesé, chaque risque éliminé. Il en reste toute fois suffisamment pour qu’une gifle s’écrase sur ta joue de temps à autre quand un client te trouve trop impertinente. Dans ce climat d’anxiété permanente, il est impossible de se séparer de ta peur malgré les quelques bonnes gens qui, en buvant une boisson chaude, de dise d’oser, de ne pas craindre les gens, de t’enfuir.

Quelques clients te donnent parfois ce surnom que tu trouve empreint de majesté, ce petit mot qu'ils susurrent quand ils attendent plus que le simple travail d'une serveuse, Princesse. Grâce à cette appellation, tu reste positive. Tu ne comprend pas la signification qu'a pour eux ce nom ; pour toi, cela signifie que tu es réellement une Princesse. Et tu sais que les Princesses trouvent toujours leur Prince Charmant. Quand tu es seule, c'est à lui que tu pense. Ton Prince Charmant. Pour le moment vous ne vous êtes pas rencontré, mais au fond de toi-même tu sais qu'il viendra. Ces croyances enfantines font ton charme. Au final, tu reste une enfant, avec son cœur d'enfant, ses croyances d'enfant, ses peurs d'enfant, sa naïveté d'enfant. Car oui, tu es plus que naïve. Si quelqu'un se montre agréable avec toi, tu te met à croire tout ce qu'il dit, à faire tout ce qu'il te dit de faire « pour ton bien ».
En fait, pour le moment, tu ne connais qu'un seul Prince : Shakka. C'est d'ailleurs ton seul ami et tu es sûre qu'il t'apprécie. Sinon, pourquoi ferait-il tout ce qu'il fait pour toi ? Il est tellement gentil avec toi. Tout du moins, tu le crois. Et puisqu'il se montre si compréhensif, si compatissant avec toi, tu lui fait aveuglement confiance. Sa parole est pour toi sainte, entièrement vraie. Quoi qu'il te dise, quoi qu'il te demande, tu accepte toujours, le sourire aux lèvres. En ces moments là, tu te sens utile pour lui, tu as l'impression de lui rendre la gentillesse qu'il te donne.
De plus, tu es sûre qu'il te protégera des Ours. Ce n'est pas tant Bébé Ours que tu craint. Non, ce sont plus Papa et Maman Ours qui te terrorisent. Ils peuvent te faire tout le mal qu'ils te souhaitent et ils ne s'en privent pas. Ce sont eux tes bourreaux, eux qui t'enferment dans ta cellule, eux qui te forcent à travailler pour eux. Pour toi, ce sont les méchants de ton histoire. Ils se montrent également cruels avec Shakka et ta haine envers eux n'en est que plus forte. Malgré cette colère qui gronde en toi, dès que tu les vois, tu te soumets à eux, tu leur obéis, tout en tremblant comme une feuille. Car ils restent et resteront tes Maîtres jusqu'à ce que ton Prince arrive. Alors, il les réduira à de simples esclaves – il ne les tuera pas, car ce n'est pas digne d'un Prince – qui devront te servir. Peut-être laissera-tu Bébé Ours libre. Mais ce sera la seule concession que tu leur accordera, et uniquement car, en ancienne nourrice de l'ursidé, tu l'apprécie un peu.

    + Lyra devient petit à petit claustrophobe : le petit réduit où elle passe son temps l'inquiète, la rend presque folle.
Histoire

Tu n’es pas la fille du monde réel. Non, tu viens des contrées où Boucle d’Or naquit puis vola quelques possessions des Ours. Tu viens du monde des contes.

Pour ta part, ta famille était relativement aisée. Tout venait sûrement du fait que ton père se trouvait être le maire de ton petit village. Tes parents se montraient aimants. Ta vie s’écoulait comme un fleuve tranquille, avec les petits tracas qui peuvent arriver et les bonheurs qu’elle contient. Tu n’avais rien de spécial et ta vie était à ton image. Seul tes cheveux sortaient de l’ordinaire. Ils faisaient des envieux car les lourdes boucles qui tombaient dans ton dos étaient semblable à de la soie, à tant de choses précieuses qu’on disait qu’ils valaient des millions. Quelques personnes, en te voyant dans notre monde et en recoupant avec le conte, pensent que tu es la soeur ou tout du moins de la famille de Boucle d’Or.

Un jour, ton père décida que tu devais apprendre la vie. Tu devais travailler, pour ne pas être, selon ses termes, « une femelle incapable de faire autre chose que dormir et piailler ». Il te trouva une place chez les Ours, des amis de ton père, des héros qui s’enrichissaient. Tu les connaissais, comme chacun. Tu ne pus désobéir à ton père et tu devins la nourrice de Bébé Ours. Tu dorlotais l’enfant, l’éduquais. On te proposa de rester sur place, sans interruption, pour mieux t’occuper de l’ourson selon ses parents ; tu accepta. On te dit qu’on préviendrait tes parents. Cela, on ne le fit pas.

Bien vite, Papa Ours devint violent, mauvais. Il paraissait attendre quelque chose qui n’arrivait pas. Un matin, alors que tu te faisais tirer les cheveux par son fils, il vint te voir. D’une poigne de fer il t’emmena dans un cachot sombre, au sous-sol de la maison. Une fois là, il t’expliqua attendre une rançon qui ne venait pas de la part des tes parents. Puis il repartit, te laissant là, seule et effarouchée.

Le temps passant, tu perdis espoir de revoir ta famille. Ton père t’aimait, certes, mais tes soeurs t’étaient préférées. Une rançon pour une enfant, non, il ne la paierait jamais. Alors que tu étais avant optimiste, ton futur te paraissait noir et horrible.

Quelques mois après avoir été enfermée, un vol eut lieu chez les Ours. Un jeune homme déboula soudain dans la pièce. En t’apercevant, il vint vers toi. Vous discutèrent, et une intrigante attraction pour Shakka - c’était son nom - naquit en toi. Papa Ours fulminait. L’« odieuse créature » était venu le voler. Mais à ton grand étonnement, il ne le tua pas. Il appela la police et le jeune homme s’en alla pour la prison sous le regard noir de Papa Ours. Toi, tu n’observais plus la scène. Tu réfléchissais à comment partir.

Déjà le lendemain tu étais à la prison, en train d’ouvrir la cellule de Shakka. Sans une concertation vous partîtes pour le monde de Sweetdreams. Mais, à ton grand malheur, les ursidés vous rattrapèrent. Une fois la frontière passée, Papa Ours vous emmena dans un des coins sombres de la ville pour y acheter un bar sombre avec un argent dont tu ne connaissais pas l’origine. Cela ne t’étonna pas ; les Ours étaient riches. Puis, une fois là-bas, ils vous expliquèrent que par un contrat que tu avais signé avant ton premier engagement tu étais liée à eux. Ainsi, depuis ce moment, ils te séquestrent et ne te laissent sortir du bar qu’accompagnée par un des employés ou eux-mêmes.

L'histoire de Lyra comporte des parties fausses ou inexactes. Elle se complète par les révélations au cours des rps. Fiche complète envoyée au staff.
La Marionnettiste

PUF - Phibula COMMENT NOUS AS-TU TROUVE ? - En croisant une licorne qui vomissait des coeurs (la dite licorne ayant le nom de S.Kaa \o/) CODE DE VALIDATION - Ok, par Sheela. PETITE PUNCHLINE - Euh bah voilà, rien de plus à dire... Ah si, j'aime les licornes ! Bon, je m'en retourne flotter. >w< REMERCIEMENTS - Merci à S.Kaa pour tout le concept de la gamine, pour la fiche (le codage, je ne l'exploite pas autant, hein, elle ne va pas jusqu'à ce écrire le contenu, huhu ♥), pour m'avoir fait découvrir cet awesome forum. Voilà. Et puis merci à Dixie, Sheela et Moonster d'avoir mis en place le forum. J'envoie plein de coeurs à toutes les quatre. \o/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PUF : Phibula
ECRITS : 24
Localisation : Le bar Les Trois Ours

+ d'infos
Relations:
avatar
Lyra
Blanc-Bec

MessageSujet: Re: L Y R A   Dim 27 Juil - 19:59

Je DP comme une vilaine.
Pouet fini voili voilou. Franchement pas fière du résultat mais tant pis.

______BADSTORIES___________
J'suis une princesse. Et j'attends mon Prince. Okay ?
*LyrarêveduPrince*

Pink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ECRITS : 230
avatar
Le Boss
▲ MC Hoodie ▲

MessageSujet: Re: L Y R A   Dim 27 Juil - 20:41

Oh , ça va ; elle est cool !
Je valide o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://badstories.forumactif.org
PUF : Sheela.
ECRITS : 382
Age : 19
Localisation : Sous l'océaaaan... ♪

+ d'infos
Relations:
avatar
La petite Sirène
Maladroite™

MessageSujet: Re: L Y R A   Dim 27 Juil - 22:05

Je t'envoie plein de cœurs moi aussi I love you
Et je te demande juste d'aller recenser ton personnage [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

______BADSTORIES___________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
(c) Dixie.

Crystal Howard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PUF : Phibula
ECRITS : 24
Localisation : Le bar Les Trois Ours

+ d'infos
Relations:
avatar
Lyra
Blanc-Bec

MessageSujet: Re: L Y R A   Lun 28 Juil - 15:18

Merci!

______BADSTORIES___________
J'suis une princesse. Et j'attends mon Prince. Okay ?
*LyrarêveduPrince*

Pink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L Y R A   

Revenir en haut Aller en bas
 

L Y R A

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once upon a (bad) time :: Gestion de la communauté :: Validés :: Incarnations-




Nos Amigos !